Ce que vous ignorez sur les poux de tête

Ce que vous ignorez sur les poux de tête

Il n’y a certainement rien de plus agaçant que de se gratter la tête à cause de ces petites bêtes qui s’agrippent sur vos cheveux. La plupart des petites filles entre 3 et 11 ans en souffrent. En effet, les poux de tête se transmettent généralement entre les enfants. Cependant, les parents peuvent aussi les attraper si les enfants en ramènent de l’école. Beaucoup de gens pensent que les poux de tête sont synonymes de manque d’hygiène. Cette idée est totalement fausse puisque ces petites bêtes terriblement agaçantes ne sont pas forcément liées à l’hygiène. Découvrez dans cet article, tout ce que vous ignorez sur les poux de tête.

Les cheveux sales attirent les poux : faux

Contrairement aux idées véhiculées, les poux de tête ne sont pas liés à une mauvaise hygiène. Tout le monde peut les attraper : adultes, enfants, mais rarement les petits garçons et les hommes. Ces petits insectes munis de pattes crochetées se nourrissent de votre sang. Ils sont également plus fréquents sur les longues chevelures, puisque cela leur permet de mieux s’accrocher. Ils peuvent survivre sur vos cheveux durant 2 mois, mais ne peuvent pas subsister s’ils sont privés de sang humain. Votre chat et votre chien ne risquent rien. Les poux de tête se transmettent par les cheveux ou par les peignes, les pinces, les bonnets, les oreillers, les écouteurs, etc. De ce fait, n’ayez aucune crainte si vous vous asseyez à côté d’une personne infectée, ces petites bêtes ne volent pas. Les poux de tête ne sautent pas non plus. En revanche, ils rampent très très vite. C’est pourquoi les enfants ont plus de chance de les attraper par rapport aux adultes. Les petites adorent se coller entre elles lorsqu’elles jouent ensemble. Elles se peignent les cheveux entre elles et s’amusent à échanger leurs bigoudis.

Laver régulièrement la tête permet de les éliminer : faux

Les poux de tête ne savent pas nager. Mais cela ne signifie pas qu’ils peuvent facilement se noyer. Vous pouvez laver les cheveux de votre enfant autant de fois que vous voulez. Cela ne servira à rien, car ils resteront bien accrochés à ses cheveux. Vous pouvez aussi emmener votre enfant à la piscine chaque jour, mais vous n’arriverez pas à vous en débarrasser. Lorsque les poux sont en contact avec l’eau, ils ferment leur orifice respiratoire. Cela les empêche de respirer, mais ne les asphyxie pas. Sachez que ces petites bestioles possèdent une réserve d’oxygène qui leur permet de survivre sans oxygène pendant plus de 15 heures.

Passer un coup de brushing permet de s’en débarrasser : faux

Contrairement à ce que l’on pense, les poux de tête ne craignent pas la chaleur. Ils adorent les endroits chauds et humides comme le cuir chevelu. Les poux naissent plus particulièrement derrière les oreilles. Ils peuvent résister jusqu’à une température de 36 ° C. Pour les éliminer, vous devez les priver de sang humain et les exposer à une température en dessous de 20 ° C. La seule manière de vous en débarrasser définitivement est d’utiliser des traitements à base de produits antiparasitaires (Malathion, Pyréthrine, etc.). Cela permet d’éliminer les lentes et les poux. Vous pouvez en trouver à la pharmacie. Ils sont disponibles sous forme de shampoings, de lotions ou de sprays. Si vous choisissez un shampoing, sachez que vous devez l’associer à une lotion pour plus d’efficacité. Appliquez celle-ci sur les cheveux de votre enfant. Peignez-les ensuite avec un peigne très fin pour déloger les poux et les lentes. Lavez par la suite ses cheveux en utilisant un shampoing anti-poux. Il est conseillé de renouveler l’opération après deux jours pour les éradiquer définitivement. Lavez également à l’eau chaude tous les objets ayant été infectés (oreillers, bandeaux, bonnets, draps, etc.). Certains produits peuvent être agressifs pour les enfants en bas-âge. Si c’est le cas de votre enfant, la solution la plus radicale serait de raser sa tête. Il est également possible d’utiliser des traitements naturels. Cependant, ils peuvent être inefficaces si l’invasion est trop importante.

 

 

 

Valentin Perrot

Valentin Perrot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *