Véhicules mortuaires : comment faire le bon choix ?

Véhicules mortuaires : comment faire le bon choix ?

La loi exige que le cercueil d’un défunt doit impérativement être transporté dans un véhicule spécial : le corbillard. Il est aussi interdit de le transporter dans une voiture particulière ou polyvalente. Lors d’un décès, vous devez faire le bon choix. Voici quelques conseils qui vous permettront de choisir le corbillard idéal et à l’image du décédé.

Véhicule mortuaire : historique

Le véhicule mortuaire est aussi connu sous l’appellation de corbillard. Il désigne principalement la voiture qui est utilisée pour le transport du corps d’un défunt. Ce déplacement se fait généralement de son domicile vers le lieu de cérémonie des obsèques ou au funérarium.

Ce nom a été inventé par une ville qui abritait un grand port de commerce au Moyen-âge : Corbeil-Essonnes. Lors des épidémies de peste, des bateaux appelés « corbeillards » ont été réquisitionnés. En effet, ils devaient transporter les corps.

Véhicule mortuaire : est-ce vraiment nécessaire ?

Autrefois, le corps d’un défunt est transporté par un corbillard tracté par des chevaux. Actuellement, cette image sombre est dépassée ! Désormais, les véhicules sont bien équipés et bien agencés : propres et spacieux.

En d’autres termes, les véhicules mortuaires sont devenus luxueux. Quoi qu’il en soit, leur fonction principale reste la même : transporter le corps du défunt vers sa dernière demeure. Mais si ce dernier voyage n’est pas un voyage d’agrément, les corbillards sont conçus pour transporter le corps sans vie d’une personne avec le plus de sécurité et confort possible.

Les véhicules mortuaires : tout le monde doit l’utiliser un jour

Bien qu’il n’y a pas de publicités qui parlent des véhicules mortuaires, tout le monde doit quand même s’en servir un jour ou l’autre. De plus, la personne peut, dès son vivant, choisir le type de corbillard qui la conduira à sa tombe. De ce fait, il est important de connaître tous les types de véhicules et la législation qui encadre le transport des défunts.

Véhicule mortuaire : à quoi ressemble t-il ?

Il existe plusieurs types de véhicules mortuaires, mais le plus utilisé en France est le fourgon. Celui-ci est très pratique, surtout si le défunt est déjà mis en bière. Il permet également de bien maintenir le corps sans vie à l’intérieur de la voiture et après l’avoir mis dans son cercueil.

Le véhicule doit impérativement être constitué d’un compartiment réfrigéré. Ce système permet de bien conserver le corps. Lors d’un déplacement à longue distance (supérieur à 600 km), les services d’une personne appelée thanatopracteur sont impératifs.

Les différents types de véhicules mortuaires

La plupart des grandes marques automobiles ont conçu chacune leur modèle de corbillard. En général, ces voitures sont vendues chez les concessionnaires. Elles sont prêtes à l’emploi et sont totalement équipées pour assurer leurs fonctions.

Outre le style fourgon, il existe également des véhicules mortuaires limousines. À la différence des autres types de corbillards, ils ont une forme allongée et profilée.

Véhicule mortuaire : lequel choisir ?

Le choix du type et du modèle du véhicule mortuaire doit principalement se faire à l’image du défunt. Les amoureux de belles carrosseries peuvent faire leur dernier voyage en limousine funéraire. C’est, par exemple, le cas de Johnny Hallyday qui a fait sa dernière descente aux champs Élysées dans une limousine.

Il y a également d’autres modèles, comme :

    • Les véhicules ostentatoires : qui sont équipés des toutes les nouvelles technologies ;
    • Les voitures sobres sans ostension, etc.

Si un de vos proches passe l’arme à gauche et que vous êtes à la recherche d’un véhicule pour assurer le transport du corps en France ou à l’étranger, n’hésitez pas à contacter Les Pompes Funèbres Hocquet. Vous pouvez également leur confier l’organisation d’obsèques, car elles possèdent une excellente réputation dans toute la Haute-Marne.

Valentin Perrot

Valentin Perrot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *