Comment réussir un one-man-show ?

Comment réussir un one-man-show ?

Le one-man-show fait partie du 6e art, celui du spectacle et de la scène. Vous avez sans doute déjà vu un humoriste qui à lui seul, brûle la scène et fait rire ou émouvoir des milliers de spectateurs. Ces personnes talentueuses savent aligner les mots et trouver les bons termes pour exprimer une idée ou raconter une histoire. Elles se sentent légères, ne fuient pas les regards et sont à l’aise. Sachez tout de même que l’art du spectacle s’improvise rarement et nécessite une série d’apprentissage sérieux. Vous souffrez d’une timidité maladive et vous rêvez d’être un artiste de scène hors-pair ? Vous envisagez de faire carrière dans l’art du spectacle ? Cet article est pour vous. Retrouvez à travers ces quelques lignes, quelques astuces pour apprendre la prise de parole en public.

Un atelier de préparation

Quel que soit l’objet de la manifestation, la préparation est la clé. Vous ne pouvez tout simplement pas réunir vos subordonnés, réaliser une émission télévisée ou monter sur une scène de spectacle sans savoir de quoi parler. La préparation constitue donc 50 % du travail. Vous pouvez commencer par écrire votre discours. L’idée n’est pas de retenir par cœur tout ce que vous allez dire, faute de quoi le stress peut vous faire vider la tête l’heure venue. Il suffit de mémoriser les grandes lignes du discours et d’improviser les phrases de transition.

La préparation inclut également l’entraînement. Vos meilleurs amis et/ou les membres de votre famille sont vos premiers spectateurs. Ou pourquoi ne pas essayer de se parler devant le miroir ? Après 3 à 4 séances d’entraînement, vous assimilerez les techniques de base. Il ne reste donc plus qu’à compter les heures.

La gestion de soi

Savoir gérer ses émotions et ses ressentis est essentiel pour dompter le stress. Commencez par choisir un style vestimentaire qui vous met à l’aise. Pas d’habits trop serrés ni trop larges. Avant de monter sur scène, isolez-vous quelques minutes pour réaliser une visualisation mentale. Fermez les yeux, respirez profondément et essayez d’imaginer comment le spectacle va se dérouler. Vous parlez à voix haute, vous vous exprimez facilement et le public apprécie votre discours en vous remerciant par des applaudissements. Ressentez toutes les émotions que cela peut vous procurer, même s’il ne s’agit que d’un film mental. Après la séance de visualisation, vous vous sentirez léger pour affronter les centaines de fans qui vous attendent. Place au spectacle !

Pendant le spectacle

Une fois sur scène, la théorie est mise de côté. Seule la pratique compte. Vous êtes sous les projecteurs, vous êtes au centre de l’attention. Le stress peut monter à la tête, mais l’important est de tenir le cap. Vous êtes là pour faire rire ou pour communiquer une information, alors soyez léger et détendu ! Regardez le public dans les yeux et dites-vous que vous êtes capable. Votre posture peut aussi en dire long sur votre bien-être et votre personnalité. Une personne qui parle en public en se penchant de côté ou en mettant les mains dans le dos ne fait pas bonne impression. Tenez-vous bien droit et souvenez-vous que la scène vous appartient. Ne restez pas immobile devant le micro pendant longtemps. Vous pouvez par exemple marcher doucement ou faire bouger vos mains. Les deux ou les trois premières minutes du spectacle sont souvent les plus dures. Après l’éclosion, les mots viennent facilement.

Si malgré tous les efforts, vous ne vous sentez pas à la hauteur, n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel. Inscrivez-vous à une école d’art dramatique ! Les bénéfices seront multiples, pour ne citer que : l’augmentation de la confiance en soi, la facilité d’éloquence et la maîtrise de la communication non-verbale.

Valentin Perrot

Valentin Perrot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *