Louer un jardin : faut-il un contrat ?

Louer un jardin : faut-il un contrat ?

Lorsque vous habitez en ville, il est parfois difficile de trouver une maison avec un jardin. Cependant, certains propriétaires ou locataires peuvent vous proposer la location de jardin. Du point de vue général, aucune règle ne régit ce genre de prestation. En suivant cet article, découvrez s’il est nécessaire d’établir un contrat.

Les démarches pour louer un jardin

Pour trouver un jardin à louer à proximité de chez vous, il suffit de consulter les sites internet spécialisés. Ils vous proposent une location de quelques heures pour un déjeuner de famille, une fête d’anniversaire, un barbecue ou d’autres événements particuliers. Dans le cas d’un entretien potager, elle peut s’étendre jusqu’à une journée entière. Selon la zone de location de jardin que vous avez sélectionné, il est aussi possible de se renseigner auprès de la mairie ou des associations de quartiers. N’hésitez pas non plus à consulter les annonces se trouvant chez les commerçants près de la partie convoitée.

La location de jardin est un service que les professionnels et les particuliers peuvent proposer à autrui. Toutefois, dans le cas des particuliers, vous devez être propriétaire du jardin ou locataire occupant.

Le type de contrat à rédiger dans le cadre de location de jardin

Comme n’importe quel type de location, la location de jardin nécessite aussi l’établissement d’un contrat. Celui-ci comporte la description du jardin telle que sa disposition, sa dimension et les autres éléments qui le constituent. Il indique entre autres les équipements présents dans le jardin, à l’exemple du barbecue. Par ailleurs, il doit mentionner l’adresse du lieu et les cordonnées du propriétaire ou du locataire (nom, prénom et adresse).

Dans ce bail, la durée de location est aussi indiquée qu’elle soit à raison d’une demi-journée, d’une journée entière ou d’une soirée. Dans le cas de la location de jardin potager, il s’agit plutôt d’horaires d’ouverture ou d’accès selon qu’il s’agisse d’une location mensuelle ou annuelle. Vous pouvez aussi opter pour un contrat à durée déterminée ou un contrat à durée indéterminée dont la résiliation peut être effectuée à n’importe quel moment. Toutefois, le bail précise un délai de préavis à respecter et des restrictions en ce qui concerne la nature des plantes à cultiver.

Sachez que s’il s’agit de jardins partagés, la gestion de la location revient aux collectifs de quartiers ou des petites associations. Cela peut être aussi prise en charge par une entité du droit public ou par la mairie.

Le prix de la location de jardin

Le prix de la location de jardin repose sur certains critères tels que le mode d’occupation, la taille du jardin, le type de location, etc. Pour ce qui est de la location de jardin dans le cadre d’un petit événement, comptez en moyenne une dizaine d’euros. Par contre, si vous envisagez d’organiser un événement regroupant environ 100 personnes, prévoyez à peu près 100 €.

En ce qui concerne la location mensuelle d’un potager, cela coûte entre 10 et 60 € par heure. Le prix est susceptible de varier selon le lieu ( moyenne ou grande ville), l’offre et la demande.

Bref, il est indispensable d’établir un contrat dans le cadre de location de jardin. Le contrat stipule les différents termes de la location et de mentionner les responsabilités et les obligations de chaque partie. C’est un document qui comprend entre autres les cordonnées des deux parties, le prix et la durée de la location ainsi que le délai de préavis. Selon le type de jardin que vous envisagez de louer, la location peut s’étendre sur une courte ou longue durée. Vous pouvez être amené à signer un contrat à durée déterminée ou un contrat à durée indéterminée.

Valentin Perrot

Valentin Perrot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.