Comment bien élever un enfant autiste ?

Comment bien élever un enfant autiste ?

Avoir un enfant autiste implique plus de dévotion, une éducation différente et un accompagnement particulier par rapport aux enfants « normaux ». Votre enfant vient récemment d’être diagnostiqué autiste et vous ne savez pas comment faire pour l’éduquer ? En apprenant la nouvelle, vous êtes submergé par la tristesse, la confusion et l’émotion et vous avez besoin de conseils concernant la façon dont on communique et la manière dont on dialogue avec lui, son apprentissage, son alimentation et sa relation avec les autres ? Lire cet article vous sera d’une aide précieuse.

La communication

Pour communiquer aisément et sans trop de difficultés avec un enfant présentant un TSA (Trouble du Spectre de l’Autisme), il faut, avant tout, jouer la carte de la simplicité. L’écoute, la patience et l’empathie sont également de mise pour favoriser une bonne interaction entre vous et votre enfant. En partant de ce contexte, évitez d’utiliser des mots ou des phrases trop longues ou trop compliquées. Tenez-vous à sa hauteur pour faciliter vos échanges, parlez lentement, formulez des paroles claires et utilisez des supports visuels comme des photos ou des images. Répétez souvent les mêmes mots et n’hésitez pas à exagérer les expressions pour susciter une réaction chez votre bambin. Aussi, les abréviations sont déconseillées au risque de l’abrutir. Un point important à retenir : ne cherchez pas à discuter avec votre enfant s’il ne le veut pas. Assurez-vous qu’il veut communiquer avant de parler avec lui. N’insistez pas s’il est braqué ou lorsqu’il n’est pas d’humeur. En outre, sachez que tous les enfants, qu’ils soient normaux ou autistes, cherchent à communiquer avec vous pour faire part d’un besoin, pour partager un sentiment, une gêne, un étonnement, ou une surprise ou encore pour obtenir ou chercher quelque chose. C’est donc à vous de créer des occasions et d’organiser des activités qui l’incitera à communiquer avec vous, que ce soit avec les gestes ou avec les paroles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, les psychologues et les psychiatres recommandent de jouer avec les autistes via de nombreux jeux interactifs.

L’apprentissage

Les enfants autistes apprennent assez facilement lorsqu’ils :

Se sentent en sécurité ;

Se sentent à l’aise ;

Ont l’impression qu’ils sont compris ;

Ne sont pas brusqués, offensés ou agressés ;

Sont récompensés.

L’apprentissage des enfants autistes commence par la lecture. Cependant, gardez en esprit que la capacité d’assimilation et de réflexion ne sont pas les mêmes chez un enfant atteint de TSA que chez un enfant ordinaire. En effet, les enfants autistes ont des difficultés à être concentrés et à être attentifs à une chose. Par contre, ils s’attachent facilement aux détails et leur cerveau peut traiter un grand nombre d’informations visuelles. Pour commencer, vous pouvez inviter votre enfant à regarder, à feuilleter et à manipuler des bande-dessinés et des livres. Vous pouvez aussi acheter des livres musicaux pour éveiller sa curiosité. Pour lui faire comprendre le nom d’un animal ou d’un objet, utilisez des mots simples et des bruitages. Avec le temps, vous pouvez faire des phrases plus longues. Vous verrez qu’il progressera lentement, mais sûrement. N’oubliez pas : la clé pour un apprentissage réussi est de suivre le rythme de votre petit bout.

L’alimentation

Les enfants autistes ont des difficultés à se nourrir. À l’heure des repas, pour qu’ils puissent manger normalement, il est nécessaire de les mettre dans un endroit calme et apaisant. Il ne faut pas placer de jouets ni de doudous à proximité, car cela pourrait détourner son attention. Pour ce qui est des menus, essayez de varier ses repas et donnez-lui des détails sur ce qu’il est en train de manger. Veillez également à ne lui servir que des mets qu’il aime. Pour qu’il sache que c’est l’heure du repas, vous pouvez dresser un planning visuel afin de l’encourager à manger. Pour l’inciter à se nourrir, vous pouvez le récompenser en lui proposant son jeu préféré ou son activité favorite après le repas. Au fil du temps, la récompense peut changer en de simples « bravos » ou des applaudissements.

La relation avec les autres enfants

Les enfants autistes ont une vie sociale très limitée, du fait de leurs facultés cognitives et sensorielles exceptionnelles. Quoi qu’il en soit, les mettre en isolement n’est pas non plus une bonne idée. Pour s’épanouir, ils doivent être en contact avec les autres. Pour qu’ils puissent nouer une relation saine et normale avec les enfants ordinaires, ils doivent être surveillés et accompagnés. On peut aussi les envoyer dans des crèches spéciales qui acceptent les enfants atteints de TSA.

Valentin Perrot

Valentin Perrot

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *